25 anni fa Mons. Gaillot veniva destituito da vescovo di Evreux in Francia. Da allora ha portato il Vangelo nel mondo, soprattutto tra gli emarginati e i sofferenti. È stato il suo modo di rispondere all’atto arrogante e antievangelico con cui papa Wojtyla lo licenziò. Ma papa Francesco l’ha ricevuto e gli ha detto “Siamo fratelli!”

La lettera di Noi Siamo Chiesa a Mons. Gaillot

 

Cher Monseigneur Gaillot,                                               Milan, 21.1.2020

je vous écris à l’occasion du 25ème anniversaire de votre révocation

d’ Evêque d’Evreux .Nous nous souvenons bien de votre présence à Milan en janvier 1997 et de la Messe dans notre siège de Noi siamo Chiesa (la curie du diocèse n’avait pas permis la célébration dans une église ) et encore  de la Messe domestique chez ma famille.

Nous n’oublions pas non plus la conférence au siège des chrétiens vaudois et le voyage à Fontanella di Sotto il Monte près de Bergame.

Le lien avec vous a continué depuis et , en particulier, avec le site de Partenia avec Katherina Haller et José Padova ( le traducteur italien).

Je vous envoie un message d’amitié particulière de la part de nous toutes et de nous tous  de Noi Siamo Chiesa d’Italie. Votre engagement pour réformer l’Eglise , à partir de l’Evangile, est le nôtre et nous   vous remercions parce que votre action  nous a beaucoup  aidés                nous-mêmes et tous ceux qui sont engagés dans l’esprit du Concile.

Nous sommes heureux que Pape François vous ait reçu; il a contribué ainsi à résoudre une forte fracture dans l’Eglise.

Je vous embrasse au nom de toutes et de tous de Noi Siamo Chiesa

Vittorio Bellavite, porte-parole de Noi Siamo Chiesa

 

La risposta di Mons. Gaillot

 

Très cher ami Vittorio,

C’est une joie et un réconfort de vous lire.

Votre reconnaissance me touche beaucoup.

Je me souviens de votre hospitalité, de vos paroles et de vos conseils.

J’étais heureux que des chrétiens comme vous puissent exister!

Noi Siamo Chiesa ne manquait pas de liberté, d’audace, de joie de vivre.

Un grand merci à toutes et à tous. Vous avez beaucoup semé, dans des conditions difficiles.

Il y a une secrète fécondité de toute vie animée par l’amour.

Merci de ce que vous êtes pour notre Eglise qui est appelée à renaître avec notre cher pape François

qui est un cadeau de Dieu pour le monde et les Eglises.

Cette année je vais avoir 85 ans. Je pense que mes plus belles années sont celles qui me restent à vivre.

Que Dieu vous bénisse. Le meilleur est à venir.

Un abbraccio forte

Jacques GAILLOT,

Evêque de Partenia

30 rue Lhomond 75005 Paris

 

 

 

Questa voce è stata pubblicata in Documenti NSC. Contrassegna il permalink.

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Questo sito usa Akismet per ridurre lo spam. Scopri come i tuoi dati vengono elaborati.